Passion du manga
Bienvenue sur de passion du mangas


Le forum vous ouvre ses portes pour parler du manga en tout genre.
Livre, film, images, viens partager tes connaissances !
Surtout, pense a te présenter et a lire les règles du forum !




Passion du mangas le forum des passionnés de mangas,dramas et japon
 
Accueilpassion poratilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de la musique japonaise

Aller en bas 
AuteurMessage
altayr
Fondateur
avatar

Messages : 1480
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 23
Localisation : Fruncé

MessageSujet: Histoire de la musique japonaise    Mer 24 Nov - 19:37

voici l'histoire de la musique japonais by wikipédia

La musique japonaise regroupe tous les genres de musique de la sphère japonaise, depuis la préhistoire jusqu’à nos jours. Si l’on trouve dès les premiers temps de la civilisation nippone des instruments vernaculaires, notamment au sein des communautés aborigènes aïnous, il est clair qu’une grande partie de la musique insulaire est d’inspiration chinoise. Toutefois, le Japon a su rapidement développer des styles originaux et se détacher du modèle sino-coréen.

La musique fut toujours liée aux spectacles (théâtre ou danse), aux festivités (et cérémonies) et aux chants de travail. Elle était essentiellement pratique et ne se trouva un rôle propre que tardivement. De ce fait, le répertoire de la musique tant instrumentale que vocale, est assez réduit, d'autant plus qu'une grande partie a été perdue.

Avec l’occidentalisation récente, les instruments et les genres venus d’Europe et des États-Unis font leur apparition, sans pour autant provoquer la disparition des autres.

Instruments de musique

* Percussions :
o Kakko (羯鼓) : tambour à baguettes.
o San no tsuzumi (三の鼓) : tambour plus grand que le kakko.
o Shakubyōshi (笏狛子) : claquette de bois.
o Shōko ou shôgo (鉦鼓) : petit gong en bronze existant en trois formats.
o Taiko (太鼓) : grand tambour à maillet. Son nom peut varier en fonction de son format : dadaiko, tsuridaiko et ninaidaiko.
o Mukkuri, guimbarde aïnu.

* Vents :
o Hichiriki (篳篥) : instrument à vent à anche double,qui ressemble et sonne comme le hautbois.
o Horagai (法螺貝) ou jinkai (陣貝) : conque bouddhiste.
o Shō (笙) : orgue à bouche à dix-sept tuyaux.
o flûtes traversières (terme générique : 笛, fue) :
+ Kagurabue (神楽笛) ou yamatobue : flûte autochtone.
+ Komabue (高麗笛) : flûte d'origine coréenne.
+ Ryūteki (龍笛) ou ôteki (横笛) : flûte d'origine chinoise.
+ Nōkan (能管) flûte utilisée dans le théâtre nô.
+ shinobue (篠笛) et misatobue flûtes populaires utilisées dans la musique des festivals hayashi dans le minyo et le kabuki.
o flûte droite à encoche : Shakuhachi (尺八), flûte d'origine chinoise.

* Cordes :
o Biwa (琵琶) : luth à quatre cordes.
o Shamisen (三味線) luth à trois cordes.
o Gaku-sō (楽箏), sō ou sō no koto, souvent koto : cithare à treize cordes.
o Yamatogoto (大和琴) ou wagon (和琴) : cithare à six cordes.
o Kokyū (胡弓) : vielle à archet.
o Tonkori, cithare aïnu.

et certain instrument très particulier

Taiko
Joué depuis des lustres en tant qu'instrument d'accompagnement des musiques liées au shinto et au bouddhisme, notamment pendant les festivals matsuri, le tambour taiko s'est aussi agrégé aux musiques de Cour ou de théâtre.

Shakuhachi
L'histoire de la flûte shakuhachi (尺八, shakuhachi?) est particulière car elle est politique. Alors qu'au départ cet instrument fut importé de Chine par les moines bouddhistes et devait servir leurs méditations, il fut bien vite récupéré par les tenants du pouvoir politique. En effet, il accorda un statut particulier aux moines komuso (de la secte Fuke) le même statut que les joueurs de shakuhachi généralement aveugles et mendiants, en les autorisant à se voiler la face, à l'aide d'une coiffe en osier (une sorte de panier) ; ceux-ci pouvaient dès lors voir sans être vus, et c'est ainsi que les aveugles furent remplacés par les espions à la solde du gouvernement, afin de contrôler les provinces.

Biwa
Le biwa (琵琶, biwa?), luth d'origine perse (le barbat) entré en Chine au VIe siècle et dont plusieurs types (soliste ou d'ensemble gagaku) sont introduits au Japon vers le VIIIe siècle. Les pièces pour instrument solo, appréciées par les nobles de Heian, n'ont pas été conservées.

et bien d'autre que je vous passe

_________________


Katana on est les meilleurs

merci pour le cadeaux d'aniv
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-du-mangas.forumactif.com
 
Histoire de la musique japonaise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion du manga :: Japon :: Musiques japonaise-
Sauter vers: